page 1 vectorisée
de 1919 à 1939 la Belle Epoque

       Après la guerre. L'activité de la mine reprend à La Houve. Pour acheminer la main d'œuvre sarroise. La ligne 9 du « tram » venant de Sarrelouis est prolongée jusqu'au Siège I. La petite centrale électrique construite pour les besoins de la mine se développe et devient la SALEC (Société Alsacienne et Lorraine d'Electricité). Mais la Compagnie de la Houve connaît des difficultés financières. Elle fusionne alors avec Sarre et Moselle, ce qui permet de relancer la production charbonnière. Par ailleurs, de nouvelles cités voient le jour : la cité Maroc, la cité Canada. Les fonderies connaissent également la stagnation.


LH siège1_centrale electr68
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com