page 1 vectorisée

 

le développement de Creutzwald de 1945 à 2011

       Dès la libération, c'est à M. Félix MAYER qui est nommé maire par le Préfet puis élu en 1945 que revient la tâche d'assurer le redressement de la ville et les difficultés ne manquent pas. L'exploitation du charbon reprend de plus belle après la nationalisation des mines en 1946.L'expansion de la ville continue avec l'implantation de nouvelles cités : Belle-Vue, Beausite, Houvergaerten, Breckelberg, Garang. La SALEC, trop vieille,  est remplacée par la centrale Emile HUCHET. La dernière fonderie cesse également toute activité. La politique scolaire de la ville dotera chaque quartier d'une école maternelle et d'une école primaire sans oublier le Lycée, 2 lycées professionnels et 2 collèges. M. André BOHL prendra la relève en 1973 pour poursuivre la croissance de la ville et implanter de nouvelles  entreprises. En effet, le contexte économique  a changé et de nouvelles énergies moins chères et plus propres que le charbon sont apparues  et condamnent La Houve  à la fermeture qui aura lieu en 2006.


       En 2007, M. Jean Luc WOZNIAK prend à son tour les rênes d'une ville qui se tourne résolument vers l'avenir malgré les difficultés.                                                                                                                                                                                                               


éoliennes
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com